TERMINOLOGIE

Posted: November 20, 2011 by admin in Uncategorized

Un pratiquant de Parkour est appelé traceur. Un lieu où le traceur peut pratiquer est appelé un spot.

Un rassemblement de traceurs est appelé « parkourday ».

Quelques mouvements ont leur terme consacré :

Saut de chat : franchissement d’un obstacle en plongeant et en poussant sur les bras afin de faire passer ses jambes entre ses bras. Saut de chat inversé : franchissement d’un obstacle en balançant tout d’abord les deux pieds par dessus l’objet en question. Les deux mains servent d’appui sur l’objet (table, muret…) pour terminer le franchissement de l’obstacle.

Saut du voleur : franchissement d’un obstacle qui consiste à le passer à l’aide d’un seul bras. Saut de bras : saut sur un mur – ou autre surface verticale – conclu par une réception avec les bras (et amortie par les jambes).

Saut de détente : saut réalisé avec élan pour franchir une distance impossible en saut de précision.

Saut de précision : saut technique, à pieds joints, dont la réception se fait sur une petite surface (muret par exemple), réalisé sans élan.

Saut de fond : saut effectué d’une hauteur importante suivi généralement par une roulade. On parle de saut de fond à partir de deux mètres.

Passe barrière : technique permettant de franchir une barrière en prenant appui avec les bras et en faisant passer ses jambes jointes d’un côté ou de l’autre ; il est également possible de le vriller, on parle alors de “passe barrière 180″.

Tic-tac : appui sur un objet ou un mur avec le pied pour passer au dessus d’un obstacle (ou d’une portion de vide), ou pour exécuter un saut de bras. Passe-muraille : technique de franchissement d’un mur d’une hauteur assez importante ; consiste à prendre appui sur le mur avec un pied pour atteindre une plus grande hauteur.

Lâché : consiste à se lâcher d’une hauteur en se pendant par les bras puis en effectuant un saut de fond ou en se rattrapant à une autre objet situé en contrebas.

Roulade : consiste à amortir sa chute après un saut en retombant sur le devant du pied et en roulant immédiatement sur l’épaule (à ne pas confondre avec la roulade de gym qui se fait droite).

Réception : techniques de flexion des jambes pour un atterrissage amorti (la réception se fait toujours sur l’avant du pied, les talons ne doivent pas toucher le sol).

Balancé : suspendu à l’aide des mains sur une barre ou une branche, lancer le corps d’avant en arrière afin de se lâcher pour rattraper une autre prise ou exécuter une figure ou une réception.

Passage fluide ou interligne : mouvement de souplesse et de fluidité qui permet de passer les jambes puis tout le corps dans un passage étroit.

Planche : technique permettant d’atteindre le sommet d’un obstacle (mur ou barre) auquel vous êtes suspendu par les bras, les pieds pendant dans le vide (par exemple pendu à une barre) ou reposés contre la partie verticale d’un mur (par exemple dans le cas du passe-muraille). Il faut forcer sur les bras et sur les jambes pour passer le haut du corps au-dessus de l’obstacle (il s’agit de passer de la traction à l’”antépulsion”), puis élever le reste du corps à la force des bras et se hisser complètement en haut de l’obstacle. Cette technique est très efficace juste après un passe-muraille ou un saut de bras, et permet d’atteindre le sommet d’un obstacle très rapidement tout en restant fluide.

FILMS

Le Parkour, ou à défaut ses techniques, est représenté dans quelques productions cinématographiques dont Yamakasi est l’un des premiers films qui lui soit réellement dédié. Dans une scène de poursuite à pied dans Casino Royale, James Bond poursuit un terroriste (joué par Sébastien Foucan, co-fondateur du parkour) qui multiplie les sauts et les techniques propres à cette discipline. Le Parkour est également représenté dans Banlieue 13 (par son fondateur), Banlieue 13 ultimatum, Les Rivières pourpres 2 – Les anges de l’apocalypse, Les Fils du vent en 2004 par les Yamakasi, Par effraction, Taken avec Daniel Adrenaline et Babylon A.D..

Le Parkour est également populaire dans les films asiatiques, par exemple K20 l’homme aux 20 visages. Ou encore dans le blockbuster Prince of Persia : les sables du temps où le héros du film joué par Jake Gyllenhaal se déplace pendant les poursuites en utilisant les mouvements du Parkour de même que dans la série de jeu du même nom. Film où d’ailleurs, David Belle a coordonné les cascades. De même, dans le film Top cops, le personnage de Dave interprété par Seann William Scott, pratique cet art, dans des scènes comiques ; ou dans The Tournament, où l’un des personnages secondaires, Anton Bogart, est joué par Sébastien Foucan lui-même et y pratique le Parkour.

 

Lien source : wikipedia parkour

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>